Mali: l'ex-otage français, Serge Lazarevic, a été libéré contre 4 prisonniers islamistes

Quand un otage est libéré, on sait qu'il y a eu transaction, même si les gouvernements se bornent à nier les faits pour ne pas encourager la pratique. Après la libération de Serge Lazarevic au Mali, un ministre a admis qu'il avait été échangé contre 4 prisonniers.

12 déc. 2014, 17:28
Serge Lazarevic a été libéré par ses ravisseurs islamistes, après 3 ans et demi de captivité.

Le ministre malien de la Justice, Mohamed Ali Bathily, a reconnu vendredi que quatre prisonniers avaient été libérés en échange de Serge Lazarevic. Le Français a été libéré mardi après trois années de captivité aux mains d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

"C'est un fait, tout le monde le sait, ça ne sert à rien de nier la réalité", a déclaré M. Bathily sur la chaîne de télévision France 24, confirmant les informations de plusieurs ONG maliennes.

Mohamed Ali Bathily a souligné que cet échange s'était déroulé dans un "cadre bien précis", précisant que des Maliens faits prisonniers par des djihadistes à Kidal, dans le nord du pays, avaient été également échangés.

"Nous l'avons fait pour les Maliens, car ils étaient plus de 38 militaires maliens, préfet malien, policiers et gendarmes maliens qui ont été libérés de la même manière et avec le même type d'échange", a-t-il expliqué.

Des sources maliennes avaient indiqué mardi, le jour même de sa libération, que Serge Lazarevic avait été relâché par Aqmi grâce à un échange de prisonniers. D'après ces sources, Mohamed Ag Wassoudene, soupçonné d'être l'un des initiateurs de l'enlèvement de Serge Lazarevic, et son complice présumé Haiba Ag Acherif, faisaient partie de l'échange.

"S'il s'agit d'un succès pour la diplomatie française, pour nous c'est une grave violation des droits des victimes maliennes", avait protesté sur France 24 Moctar Mariko, président de l'Association malienne des droits de l'Homme (AMDH).