Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

M. Prodi est en sursis

Le président du Conseil veut un vote de confiance.

23 janv. 2008, 05:02

Le président du Conseil italien Romano Prodi a décidé hier de soumettre son gouvernement à un nouveau vote de confiance. Le scrutin est risqué: la défection du parti allié de l'Udeur prive en théorie M. Prodi de majorité au Sénat.

Le vote des députés est prévu cet après-midi. Un désaveu du chef du gouvernement par la Chambre basse, où la majorité de centre-gauche est confortable, semble improbable. Mais M. Prodi soumettra demain soir son gouvernement à un vote de confiance du Sénat, où sa majorité n'existe plus après le départ de l'Udeur. Ce petit parti centriste catholique a fait savoir hier qu'il ne voterait pas la confiance au gouvernement.

Elections anticipées?


Le coup pourrait se révéler fatal pour le chef du gouvernement de centre-gauche, arrivé au pouvoir en 2006 après avoir battu de justesse la droite emmenée par l'ancien chef de gouvernement Silvio Berlusconi. En cas d'échec devant le Parlement,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias