Réservé aux abonnés

L’Union européenne veut rassurer le gouvernement ukrainien

En quête de soutien face à la Russie, le président ukrainien, Petro Porochenko, sera aujourd’hui à Bruxelles.

24 nov. 2016, 00:47
epa04113979 Former Ukrainian Minister for Foreign Affairs Petro Porochenko speaks to journalists with Ukrainian opposition politician Klitschko (not pictured) after their meeting with French President Hollande (not pictured) at the Elysee Palace in Paris, France, 07 March 2014. Crimea will become a new member of the Russian Federation if a majority of its citizens backs a referendum on secession from Ukraine, the speaker of Russia's upper house of parliament said today.  EPA/YOAN VALAT FRANKREICH UKRAINE KONFLIKT KRIM KRISE

Même si elle ne lui offrira pas grand-chose, à part 120 millions d’euros (128 millions de francs) et des encouragements, l’UE tentera de rassurer l’Ukraine, aujourd’hui: alors que la Russie de Vladimir Poutine ne cesse de marquer des points sur l’échiquier mondial, les Européens ne lâcheront pas Kiev. Les présidents du Conseil européen et de la Commission européenne, Donald Tusk et Jean-Claude Juncker, recevront leur homologue ukrainien, Petro Porochenko, pour le traditionnel sommet annuel UE-Ukraine.

«Ce sera surtout l’occasion de réaffirmer l’importance que l’Union attache...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois