Réservé aux abonnés

L’océan Austral, piège à CO2 mal connu

Le navire scientifique français «Marion Dufresne» part en campagne au sud des Kerguelen pour étudier les mécanismes de capture du carbone.

17 oct. 2016, 00:20
DATA_ART_4211734

Mardi 4 octobre, au port de l’île de La Réunion, à 20 km de Saint-Denis, un peu plus de 24 heures avant l’appareillage du «Marion Dufresne», le pont du navire est la scène d’une activité fébrile. L’équipage grute dans les cales les dernières palettes d’avitaillement, alors que les scientifiques déballent des caisses de matériel et commencent à arrimer leurs instruments sur les paillasses des laboratoires du bord.

Des préparatifs et une logistique compliqués par une grève surprise des dockers bloquant l’accès au port le matin même. Autant dire que l’heure est mal ch...