Réservé aux abonnés

L’Iran frappé en plein cœur

07 juin 2017, 23:17
/ Màj. le 08 juin 2017 à 00:01
Police officers control the scene, around of shrine of late Iranian revolutionary founder Ayatollah Khomeini, after an assault by several attackers in Tehran, just outside Tehran, Iran, Wednesday, June 7, 2017. Suicide bombers and gunmen stormed into Iran's parliament and targeted the shrine of Ayatollah Ruhollah Khomeini on Wednesday, killing a security guard and wounding several other people in rare twin attacks, with the siege at the legislature still underway. (AP Photo/Ebrahim Noroozi) Iran

Le sanctuaire iranien, c’est fini. Téhéran a été frappé en plein cœur, hier, par le terrorisme islamiste. Son ennemi juré, le groupe Etat islamique (EI), a revendiqué ses premiers attentats dans ce pays jusque-là préservé. Deux attaques ont été menées simultanément contre deux lieux hautement symboliques de la capitale, le siège du parlement et le mausolée de l’imam Khomeiny, distants de 20 kilomètres.

Déguisés en femmes, quatre assaillants ont lancé une attaque dans la matinée au sein du parlement. Deux d’entre eux ont actionné leur ceinture explosive, tandis que les deux autres ont été tués d...