Libye: un journaliste néerlandais tué en couvrant les combats

Un journaliste néerlandais a été tué par un sniper de l'EI alors qu'il couvrait les combats dans la ville libyenne de Syrte. Il travaillait apparemment pour l'hebdomadaire belge "Knack".
02 oct. 2016, 22:58
/ Màj. le 02 oct. 2016 à 23:02
Un journaliste est à nouveau mort en Libye, alors qu'il couvrait les combats.

Un journaliste néerlandais a été tué dimanche en Libye en couvrant les combats entre les forces du gouvernement d'union nationale (GNA) et le groupe Etat islamique (EI) à Syrte. L'information émane de source médicale.

"Un journaliste néerlandais a été tué aujourd'hui, touché à la poitrine par un sniper de l'EI alors qu'il couvrait les combats à Syrte", a confimé le docteur Akram Gliwan, porte-parole de l'hôpital central de Misrata où sont soignés les blessés des forces progouvernementales. "Sa dépouille se trouve à l'hôpital" de Misrata, situé à 200 km environ à l'ouest de Syrte, a-t-il précisé. Il travaillait notamment pour l'hebdomadaire belge Knack.

Par ailleurs, huit soldats des forces loyalistes et au moins une dizaine de djihadistes auraient été tués dimanche dans des combats à Syrte, bastion de l'EI en Libye, que tente de reprendre depuis cinq mois environ le gouvernement libyen d'union nationale.

"Nos forces progressent" dans le quartier où se sont retranchés les derniers combattants de l'EI, et ont combattu un groupe "qui tentait de fuir" la ville, ont communiqué les forces progouvernementales.

Dans leurs rangs, huit soldats ont trouvé la mort, selon la page Facebook de l'hôpital de campagne installé par ces forces à Syrte.