Réservé aux abonnés

L’évacuation de la jungle de Calais, nécessité «humanitaire»?

Le ministre de l’Intérieur défend son projet de réduire le camp de migrants qui attendent de passer en Angleterre.

22 févr. 2016, 21:17
/ Màj. le 23 févr. 2016 à 00:01
epa05162404 A migrant waits with warm covers near the tents and huts of the makeshift camp called 'The Jungle' next to the fenced area made of containers recycled in rooms in Calais, France, 15 February 2016. A new deadline was set by the French administration for the removal of migrant settlements in a week's time, as authorities plan to create a no-man zone in order to better spot migrants trying to access trucks and reach Britain. Between 4,000 and 7,000 migrants currently live in 'The Jungle'.  EPA/JULIEN WARNAND

Le ministre de l’Intérieur français, Bernard Cazeneuve, a défendu le caractère «humanitaire» de l’évacuation des migrants d’une partie de la «jungle» de Calais prévue mercredi, face aux critiques des associations. Celles-ci réclament son report.

«L’État n’a jamais déployé autant d’efforts humanitaires pour améliorer la situation à Calais», déclare-t-il dans une interview publiée lundi dans «La Voix du Nord».

«Le recours à la contrainte n’est pas l’option que nous souhaitons privilégier. Il s’agit d’une opération humanitaire où nous proposons des solutions à tous. Le nombre de places offertes pou...