Lettres à la ricine: nouveau suspect arrêté

Dans l'affaire des lettres empoisonnées envoyées courant avril au président Barack Obama, à un sénateur et à un juge américain, la police du Mississipi a annoncé avoir arrêté et accusé un nouveau suspect.

27 avr. 2013, 22:13
La police du Mississipi a enquêté du côté de Corinth, dans le sud de l'état.

L'homme de 41 ans a été interpellé «sans incidents» à son domicile de Tupelo, dans le Mississippi, aux alentours d'une heure du matin samedi, par des agents du FBI, a précisé l'agence fédérale.

Ce professeur d'arts martiaux est accusé d'avoir «produit», «acquis» «conservé» et «envoyé un agent biologique toxique pour l'utiliser en tant qu'arme», selon un communiqué de la procureure du district nord du Mississippi, Felicia Adams. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité et une amende de 250'000 dollars.

Sa première comparution devant un juge est programmée pour lundi matin au tribunal fédéral d'Oxford (Mississippi), ajoute le communiqué. Trois lettres empoisonnées, contenant de la ricine, le poison le plus violent du règne végétal, avaient été découvertes la semaine dernière avant de parvenir à leurs destinataires.

Les lettres étaient adressées au président Barack Obama, au sénateur républicain du Mississippi Roger Wicker, et à une juge de ce même Etat, Sadie Holland.