Réservé aux abonnés

Les ultraorthodoxes sont toujours plus nombreux

28 août 2016, 23:42
/ Màj. le 29 août 2016 à 00:01
epa04542273 An Ultra-Orthodox Jewish walks along the wall of the Old City of Jerusalem, Israel, 29 December 2014.  EPA/ABIR SULTAN MIDEAST JERUSALEM OLD CITY

Serge ronen

A Jérusalem, plus qu’ailleurs, le spectacle de la rue dévoile d’un seul regard l’ampleur du phénomène: les «hommes en noir» sont partout présents. Ils s’implantent dans des quartiers de la cité sainte où ils étaient autrefois absents. Démographie oblige, ils ont fait des quartiers de Geoula, Har Nof, Ramot, Ramat Eshkol, les appendices de Mea Shearîm (les Cent Portes), centre nerveux de l’ultraorthodoxie juive en Israël.

Chapeau rond ou chapka, redingote noire, deux mèches de cheveux torsadées encadrant le visage, ils collent ostensiblement à l’image que l’on peut se faire d’eux. Ils...