Les sanctions contre la Russie dépenderont du respect du cessez-le-feu

Alors que les Etats-Unis et l'UE préparent un nouveau train de sanctions contre la Russie, le ministre britannique des affaires étrangères expliquait au sommet de l'OTAN à Newport (Pays de Galles) qu'elles pourraient être levées en cas de respect d'un cessez-le-feu en Ukraine.

05 sept. 2014, 11:08
Les nouvelles sanctions économiques prévues contre la Russie pourraient être levées en cas de cessez-le-feu en Ukraine, a déclaré vendredi le ministre britannique des affaires étrangères au sommet de l'OTAN à Newport.

Les nouvelles sanctions économiques prévues contre la Russie pourraient être levées en cas de cessez-le-feu en Ukraine, a déclaré vendredi le ministre britannique des affaires étrangères au sommet de l'OTAN à Newport. Le ministre s'exprimait alors que les Etats-Unis préparent, avec l'UE, un nouveau train de mesures contre Moscou.

"Le plus raisonnable est d'aller de l'avant dans notre plan d'imposer de nouvelles sanctions. Si ensuite il y a un cessez-le-feu, s'il est signé et s'il entre en vigueur, nous pourrions alors considérer une levée des sanctions", a déclaré Philip Hammond vendredi matin sur les ondes de la BBC.

"Il y a beaucoup de scepticisme quant à la matérialisation, la mise en oeuvre du cessez-le-feu. Nous pourrons toujours lever les sanctions dans un deuxième temps. Pour l'instant, nous ne voulons pas être distraits dans notre détermination d'imposer de nouvelles sanctions pour répondre à l'incursion d'envergure des forces russes en Ukraine", a-t-il ajouté.

Parallèlement au sommet de l'OTAN, des pourparlers se tiennent vendredi à Minsk en vue d'un cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine.