Réservé aux abonnés

Les robots envahissent les fabriques allemandes

21 juin 2016, 23:45
/ Màj. le 22 juin 2016 à 00:01
ARCHIV - Ein Roboter schweisst am 22.Oktober 2009, im Mercedes-Benz Werk in Rastatt, Baden-Wuerttemberg, an der Karosserie eines Mercedes-Benz B-Klasse Fahrzeugs. Die Daimler AG gibt am Dienstag, 27. Oktober 2009 in Stuttgart die Zahlen ihrer Zwischenbilanz bekannt.  (AP Photo/Thomas Kienzle) ------FILE - A robot is welding on the carriage of a Mercedes-Benz B-class on the production line in the Mercedes-Benz production site in Rastatt, Germany, in this Oct. 22, 2009 file photo. Mercedes-Benz produces the A-class and B-class cars in this site.  (AP Photo/Thomas Kienzle) DEU Daimler Zwischenbilanz

Thomas Schnee

«Quand j’ai commencé chez Adidas en 1987, la production venait tout juste d’être délocalisée en Asie. Aujourd’hui, la boucle est bouclée. Elle revient en Europe», expliquait le chef d’Adidas Herbert Hainer en présentant, fin mai dernier à Ansbach, près de Nuremberg, les deux lignes de production expérimentales qui composeront bientôt la nouvelle Speedfactory d’Adidas.

Installés dans une halle immaculée, plusieurs robots et imprimantes industrielles 3D qui communiquent entre eux produisent ainsi des chaussures sans aucune intervention humaine. A partir de 2017, Adidas espère en fabr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois