Réservé aux abonnés

Les Philippines rejettent les juges étrangers

L’archipel réagit à l’ouverture d’un «examen préliminaire» de la Cour pénale internationale, qui souhaite se pencher sur la politique antidrogue controversée de Rodrigo Duterte.

15 mars 2018, 00:01
DATA_ART_5228770

Le président philippin Rodrigo Duterte a annoncé, hier, le retrait de l’archipel du traité fondateur de la Cour pénale internationale (CPI). «Je déclare que les Philippines révoquent leur ratification du Statut de Rome avec effet immédiat», a-t-il dit. Ce pays emboîte le pas au Burundi, devenu, en octobre, le premier pays à quitter la CPI.La cour établie à La Haye a annoncé, début février, l’ouverture d’un «examen préliminaire», étape préalable à une enquête, sur la campagne antidrogue menée par Rodrigo Duterte. Elu en 2016, il avait promis d’éradiquer le trafic de drogue en faisant abattre de...