Réservé aux abonnés

Les petits patrons italiens grognent

Les promesses de Matteo Salvini sont rognées par Bruxelles et indisposent le milieu des entreprises.

18 déc. 2018, 00:01
epa07217097 Italian Deputy Premier and Interior Minister Matteo Salvini greets his supporters as he attends a rally staged by the League party in piazza del Popolo, central Rome, Italy, 08 December 2018.  EPA/GIUSEPPE LAMI ITALY POLITICS

Depuis deux mois, le torchon brûle entre les petits patrons italiens et Matteo Salvini. Ils lui reprochent d’abord le bras de fer engagé avec Bruxelles sur les questions budgétaires, qui a failli déboucher sur l’ouverture d’une procédure d’infraction (lire ci-après).

En juin dernier, les petits patrons du Nord, le moteur économique du pays et bastion historique de la Ligue, avaient été séduits par Matteo Salvini, patron du parti fondé en 1989. Les promesses de cet homme haut en couleur, reposant sur un savant cocktail à base de diminutions d’impôts, de défense du territoire ou du made in Italy ...