Réservé aux abonnés

Les nationalistes l’emportent encore

Les élections générales de dimanche ont mis à vif les divisions de l’ancienne République yougoslave.

09 oct. 2018, 00:01
Milorad Dodik, president of the Republic of Srpska, speaks during a news conference after claiming victory in the Bosnian town of Banja Luka, 240 kilometers northwest of Sarajevo, Sunday, Oct. 7, 2018. Dodik has declared victory in the race to fill the Serb seat in Bosnia's three-member presidency. (AP Photo/Darko Vojinovic) Bosnia Election

Une fois de plus, les nationalistes ont gagné en Bosnie-Herzégovine. Près de 23 ans après la fin de la guerre qui les a déchirés, les trois peuples constitutifs – Bosniaques, Serbes, Croates – de ce pays divisé en deux entités politiques ont élu, dimanche, leurs représentants. La population a montré un certain désintérêt, avec une participation dépassant à peine les 50 pour cent.

Adis Merdzanovic, politologue et spécialiste de la Bosnie-Herzégovine, voit ces élections comme une occasion manquée d’envoyer un signal positif en direction de l’Union européenne (UE). Entretien.

Quels enseignements t...