Réservé aux abonnés

Les maires français sont mis devant le fait accompli

19 oct. 2013, 00:01
data_art_1893626.jpg

MARIAGE POUR TOUS La clause de conscience ne pourra plus être invoquée pour refuser de marier des couples homosexuels. Recours déposé à Strasbourg?

En France, les maires et leurs adjoints ne peuvent bénéficier d'une clause de conscience et doivent donc célébrer les mariages, y compris entre couples de personnes de même sexe, a déclaré, hier, le Conseil constitutionnel.

L'instance a rejeté une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), qui demandait l'annulation de la circulaire du 13 juin 2013 relative "aux conséquences du refus illégal de célébrer un mariage de la part d'un officier...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois