Les gardes-côtes italiens sauvent près de 900 migrants

Près de 900 migrants ont été sauvés par des gardes-côtes italiens jeudi. 515 personnes ont été retrouvées sur une embarcation et 380 autres ont été secourues lors d'une seconde opération.

12 mai 2016, 21:21
515 personnes ont été retrouvées sur une embarcation selon le porte-parole des gardes-côtes. (illustration)

Les gardes-côtes italiens ont procédé au sauvetage de près de 900 migrants au large des côtes de Sicile jeudi, indique un porte-parole. Au moins 150 Syriens et plus de 40 Irakiens figurent parmi eux.

Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a indiqué que deux bateaux étaient impliqués et que cela constituait l'une des plus importantes tentatives de passage de la part de migrants en provenance de la Syrie et de l'Irak vers l'Italie cette année.

Le porte-parole des gardes-côtes a précisé que 515 personnes ont été retrouvées sur une embarcation et que 380 autres ont été sauvées lors d'une seconde opération.

Un porte-parole du HCR a précisé que les migrants tentaient désormais de gagner l'Europe à partir de l'Egypte et non plus de Libye.

"C'est quelque chose de nouveau", a pour sa part déclaré Flavio di Giacomo, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), rappelant qu'il n'y a eu que 26 Syriens parmi les quelque 31'000 migrants débarqués en Italie depuis le début de l'année. La majeure partie venait des pays africains comme le Nigeria, la Gambie et la Somalie.

Le HCR note que les migrants essaient de rejoindre l'Union européenne en passant de préférence par l'Italie et non plus par la Grèce. En avril, près de 10'000 migrants ont gagné les côtes italiennes contre 3650 les côtes grecques.

Depuis que la fermeture de la route des Balkans et l'accord entre l'Union européenne et la Turquie ont mis un coup d'arrêt en mars au flux migratoire massif passant par la Grèce, l'Italie redoute d'en voir une partie déroutée sur ses côtes, via la Turquie ou l'Egypte.