Les Etats-Unis veulent des sanctions renforcées envers la Syrie

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a annoncé dimanche que les Etats-Unis allaient travailler à renforcer les sanctions existantes contre le pouvoir syrien. Ils vont en établir de nouvelles afin de le priver de financements et de livraisons d'armes.

05 févr. 2012, 16:50
clinton

"Nous travaillerons pour obtenir des sanctions régionales et nationales contre la Syrie et pour renforcer celles que nous avons. Elles seront appliquées avec la plus grande rigueur pour assécher les sources de financement et les livraisons d'armes qui maintiennent en vie la machine de guerre du régime", a déclaré Mme Clinton lors d'une visite à Sofia.

"Et nous démasquerons ceux qui financent encore le régime et envoient des armes qui sont utilisées contre des Syriens sans défense, dont des femmes et des enfants", a-t-elle également ajouté.

Les sanctions internationales déjà prises à l'encontre de la Syrie incluent le gel des avoirs gouvernementaux et la suspension de la coopération avec la Banque centrale syrienne et d'autres banques. Près de 150 personnes et organisations liées au régime font à ce jour l'objet de sanctions de l'Union européenne, des Etats-Unis et du Canada.

Appel

Mme Clinton s'exprimait au lendemain de l'échec au Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution condamnant les répressions en Syrie, à laquelle la Russie et la Chine ont opposé leur veto.

"Ce qui s'est passé hier aux Nations Unies est une parodie", a-t-elle déclaré exprimant ses craintes d'une "guerre civile brutale".

"Beaucoup de Syriens attaqués par leur propre gouvernement ont décidé de se défendre, ce à quoi on pouvait s'attendre", a-t-elle expliqué.

La secrétaire d'Etat américaine a appelé à "redoubler nos efforts à l'extérieur des Nations Unies avec les alliés et partenaires qui soutiennent le peuple syrien. Nous devons augmenter la pression diplomatique sur le régime d'Assad", a-t-elle insisté.