Réservé aux abonnés

Les doutes planent sur le Brésil

Stades non terminés, inflation et insécurité menacent la grande fête du ballon rond.

03 déc. 2013, 00:01
data_art_1990087.jpg

Grogne sociale, sécurité, transports: à six mois du Mondial, le Brésil n'a pas résolu tous les problèmes qui menacent de ternir la fête du "futebol-samba" au pays du "roi Pelé".

Elu en 2007 pays organisateur dans l'euphorie des années Lula, le géant émergent d'Amérique latine n'est en particulier pas à l'abri d'une réplique du séisme de colère sociale qui l'a ébranlé à la surprise générale en juin dernier, pendant la Coupe des Confédérations.

D'autant que le plus grand événement sportif planétaire (12 juin-13 juillet) se déroulera en pleine pré-campagne pour les élections générales d'octobre...