Réservé aux abonnés

Les discussions sur la Syrie vont s’intensifier à Genève

L’émissaire de l’ONU doit jongler entre les revendications des représentants de l’opposition et celles des émissaires du régime de Damas.

31 janv. 2016, 23:38
/ Màj. le 01 févr. 2016 à 00:01
Syrian chief negotiator Bashar al-Jaafari, Ambassador of the Permanent Representative Mission of the Syria to UN New York, holds a press conference during the round of negotiation between the Syrian government and the opposition in Geneva, Switzerland, Sunday, January 31, 2016. (KEYSTONE/Martial Trezzini) SWITZERLAND UNO TALKS SYRIA

Après le gouvernement syrien, vendredi, les représentants de l’opposition ont mené, ce week-end, de premiers échanges à Genève avec l’émissaire de l’ONU, Staffan de Mistura. Ils sont disposés à participer aux discussions indirectes, mais le régime de Damas veut un interlocuteur clair et rejette toujours toute précondition.

Arrivée samedi en fin de journée, la délégation du Haut Comité des négociations (HCN) a dit, hier, avoir obtenu l’assurance que la communauté internationale veut faire appliquer la résolution 2254 du Conseil de sécurité. La veille, elle avait d’emblée menacé de se retirer ava...