Les défenseurs des libertés civiles seront entendus prochainement par Barack Obama

Suite au scandale provoqué par les fuites concernant le programme Prism de la NSA (l'Agence nationale de sécurité), Barack Obama va rencontrer une organisation de libertés civiles et de la vie privée. Il l'a annoncé lundi dans un entretien de la chaîne PBS.

18 juin 2013, 06:38
Barack Obama va prochainement rencontrer une organisation de défense des libertés civiles et de la vie privée, suite aux fuites concernant le programme Prsm de la NSA.

Barack Obama va prochainement rencontrer une organisation de défense des libertés civiles et de la vie privée. Il l'a annoncé lundi, suite au scandale provoqué depuis dix jours par les fuites concernant le programme Prism de l'Agence nationale de sécurité (NSA) des Etats-Unis.

Dans un entretien accordé à la chaîne publique PBS, le président américain estime qu'il existe déjà une transparence concernant les activités ultra-confidentielles de surveillance de lignes téléphoniques et de données sur Internet menées par le gouvernement.

Il s'est engagé à demander à la communauté américaine du renseignement si d'autres éléments pouvaient être dévoilés afin de rassurer l'opinion publique.

"Ce que j'ai demandé à la communauté du renseignement est de voir ce qui pouvait être rendu public sans compromettre plus avant ce programme. Ils sont en train d'examiner cela", a dit Barack Obama.

"Je considère que mon travail est à la fois de protéger les Américains et de protéger le mode de vie américain, ce qui inclut notre vie privée", a-t-il dit.

Le chef de l'Etat américain avait été pris pour cible de critiques après les fuites organisées par un ancien informaticien de la CIA qui avait transmis des documents ultra-confidentiels de la NSA à deux journaux concernant un programme de surveillance.