Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les combats à Tripoli font 56 morts

12 avr. 2019, 00:01
epa07494417 Militants, reportedly from the Misrata militia, loyal to the UN-backed unity government, take position in Tripoli, Libya, 09 April 2019. Commander of the Libyan National Army (LNA) Khalifa Haftar on 04 April ordered Libyan forces loyal to him to take the capital Tripoli, held by a UN-backed unity government, sparking fears of further escalation in the country. The UN said thousands had fled the fighting in Tripoli, while ministry of health reported 25 people, including civilians, were killed in the fighting.  EPA/STRINGER LIBYA CRISIS

Les combats dans la capitale libyenne ont fait 56 morts et 266 blessés, lors de violents bombardements et des coups de feu, au cours des six derniers jours, a indiqué hier l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’ONU se mobilise pour soutenir les hôpitaux du pays débordés.

«Des milliers de personnes ont fui leur foyer, tandis que d’autres se retrouvent piégées dans des zones de conflit. Les hôpitaux à l’intérieur et à l’extérieur de la ville (Tripoli) reçoivent chaque jour des victimes», a ajouté l’OMS.

Haftar avance vers la capitale

Les combats se sont intensifiés mercredi entre les forces du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est du pays, qui avancent depuis près d’une semaine vers la capitale libyenne, et celles du Gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, malgré les appels de cette dernière à l’arrêt des hostilités. Dans un pays plongé dans...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias