Réservé aux abonnés

L’Equateur ébranlé par une insurrection

Les manifestations contre la fin des subventions sur le carburant ont contraint le président à déplacer son gouvernement.

09 oct. 2019, 00:01
epa07905943 Indigenous people arrive at Arbolito Park in the center-north of Quito, Ecuador, 08 October 2019. Thousands of indigenous people are preparing to face the security forces again during a mass demonstration on 09 October while the country's government has moved to the coastal city of Guayaquil.  EPA/Jose Jacome ECUADOR PROTESTS

Ils sont des milliers à converger depuis les provinces vers la capitale équatorienne, Quito. Beaucoup d’entre eux sont d’origine indienne et se sont dotés d’armes traditionnelles, comme des lances en bois, pour affronter les forces de l’ordre. Un blindé de l’armée a brûlé. Des images vidéo diffusées sur les réseaux sociaux montrent des confrontations très tendues entre les forces de l’ordre et les manifestants. Le président, Lenin Moreno, a décidé de transférer le gouvernement de Quito à Guayaquil, la capitale économique du pays, pour éviter les blocages de routes que les manifestants ont anno...