Réservé aux abonnés

Le Valais attend les directives

24 sept. 2015, 06:53

Alors que le groupe Volkswagen a annoncé que 11 millions de ses voitures dans le monde entier étaient équipées du moteur incriminé dans le détournement de tests antipollution, il n’y a à ce jour pas d’information sur le nombre de ces automobiles qui circuleraient en Suisse. En Valais, le chef du Service de la circulation Pierre-Joseph Udry nous informe que l’Office fédéral des routes est l’autorité qui gère ce dossier, laquelle a déclaré à nos confrères de «24 heures» qu’elle n’était pas en mesure de dire si ces moteurs truqués concernent la Suisse. Une fois l’enquête menée, des dire...