Réservé aux abonnés

Le «Trump tropical» sorti d’un pays en ruine

Elu à la tête du pays fin octobre, le nouveau président anti-système Jair Bolsonaro prendra les commandes du géant de l’Amérique latine le 1er janvier prochain.

29 déc. 2018, 00:01
epa06864331 The far-right Jair Bolsonaro, who leads by narrow margin the polls for next October's elections in Brazil, participates in a business meeting organized by the National Confederation of Industry (CNI), in Brasilia, Brazil, 04 July 2018. Six of the leading candidates for the Presidency of Brazil appear today before a business forum, ahead of the general elections in October 2018.  EPA/Joédson Alves BRAZIL ELECTIONS

Un vent de changement souffle sur Brasilia. Au bout de l’avenue monumentale qui traverse la capitale brésilienne, le palais du Congrès national est pris d’une atmosphère fébrile. Les députés et les sénateurs font leurs cartons. Une grande partie d’entre eux n’ont pas été réélus. Les autres partent en congés en attendant la réouverture du Parlement fédéral brésilien en février prochain. Au fond de l’un des couloirs, un panneau a été déposé devant la baie vitrée du bureau 482, attendant d’être enlevé. On peut y lire le nom de son occupant: Jair Bolsonaro.

Cet ancien militaire devenu député en 199...