Réservé aux abonnés

Le roi est mort, vive le roi!

Fin d'une belle histoire et entrée dans la légende: la Roja est "morte". Comme Juan Carlos.

20 juin 2014, 00:01
data_art_2415708.jpg

La glorieuse Espagne n'est plus. Et ne sera sans doute plus jamais sous la forme qu'on lui connaissait. La Roja, bardée de titres à son arrivée, quittera le Brésil dénudée et meurtrie. Plus rien ne sera désormais pareil.

La violence du choc fera trembler plus d'un mur de la péninsule pendant de longs mois encore. A bout de souffle, en bout de course, l'Espagne "n'a pas su garder la faim, la conviction, la volonté", répond le lucide Xabi Alonso, "sans doute en raison des nombreuses victoires" . Repue de gloire, la sélection de Vicente Del Bosque a failli.

"J'ai déjà vu des groupes démotivé...