Réservé aux abonnés

«Le raz-de-marée n’a pas eu lieu»

Les élections européennes de dimanche ont accouché d’un Parlement plus fragmenté après la nette progression des Verts et des libéraux et la poussée, plus limitée, des eurosceptiques.

28 mai 2019, 00:01
French President Emmanuel Macron waves from his car as he leaves his house after voting in the European elections in Le Touquet, northern France, Sunday May 26, 2019. France is looking at an epic battle between pro-EU centrist President Emmanuel Macron and anti-immigration, far-right flagbearer Marine Le Pen in the European Parliament vote, a duel over Europe's basic values. (AP Photo/Kamil Zihnioglu) France European Elections

Malgré les victoires de Marine Le Pen en France, Matteo Salvini en Italie et Nigel Farage au Royaume-Uni, la poussée eurosceptique attendue dimanche aux élections européennes semble avoir été contenue. Les libéraux et les écologistes ont le vent en poupe au cœur d’un Parlement européen (PE) plus fragmenté que jamais.

Si le Parti populaire européen (PPE, droite pro-européenne) et les sociaux-démocrates (S&D) restent les deux principales formations de l’hémicycle européen, ils perdent leur capacité à réunir à eux seuls une majorité pour faire passer des textes législatifs. Ils devront composer av...