Le Prix Nobel de la littérature revient à la Canadienne Alice Munro

Le Prix Nobel de littérature a été attribué à la Canadienne Alice Munro ce jeudi à Stockholm. La lauréate a fait part d'une grande surprise.
10 oct. 2013, 15:36
Le Prix Nobel de littérature a été attribué à Alice Munro, a annoncé jeudi sur son compte Twitter le comité Nobel à Stockholm.

Le prix Nobel de littérature 2013 a été décerné jeudi à la Canadienne anglophone Alice Munro, 82 ans, décrite comme "la maîtresse de la nouvelle contemporaine".

Elle est la première ressortissante du Canada à décrocher ce prix de littérature, et la treizième femme au palmarès. C'est aussi la première fois en 112 ans que l'Académie suédoise récompense un auteur qui n'écrit que des nouvelles.

La femme de lettres canadienne est devenue célèbre en écrivant des nouvelles ancrées dans la vie des campagnes de l'Ontario, ce qui lui a valu d'être comparée à Tchekhov. Depuis 40 ans, elle a engrangé une moisson impressionnante de prix littéraires. Mme Munro succède au Chinois Mo Yan, lauréat en 2012.

"Je ne pensais jamais pouvoir gagner"

"Je suis ébahie et très honorée. Je suis particulièrement contente du fait que remporter ce prix va rendre heureux tant de Canadiens", a ajouté l'auteure âgée de 82 ans, selon un communiqué rendu public par son éditeur Douglas Gibson.

"Je me réjouis aussi du fait que cette récompense va attirer davantage l'attention sur la littérature canadienne", a-t-elle encore fait savoir. Mme Munro, première ressortissante du Canada à décrocher ce prix de littérature, et la treizième femme au palmarès.

Réveillée en pleine nuit

C'est sa fille qui l'a réveillée en plein milieu de la nuit, en Colombie-Britannique, dans l'ouest du Canada, pour lui annoncer la bonne nouvelle, selon CBC.

Son éditeur Douglas Gibson s'est, lui aussi, réjoui de cette "merveilleuse nouvelle pour nous tous: le Canada a remporté le prix Nobel de littérature". "Les gens me demandent si je suis surpris, mais non, je ne suis pas surpris: elle le mérite", a-t-il encore dit.

Alice Munro apparaissait depuis plusieurs années parmi les "nobélisables", les spécialistes du prix estimant que l'élégance de son style en faisait une candidate très sérieuse.