Réservé aux abonnés

Le patron de LafargeHolcim quitte le groupe

Hier, le cimentier a annoncé qu’Eric Olsen s’en irait le 15 juillet prochain.

24 avr. 2017, 23:30
/ Màj. le 25 avr. 2017 à 00:01
ARCHIVBILD ZUM RUECKTRITT VON LAFARGEHOLCIM CEO ERIC OLSEN, AM MONTAG, 24. APRIL 2017 - Eric Olsen, CEO Lafarge-Holcim, spricht an einer Medienkonferenz in Zuerich am Donnerstag, 2. Maerz 2017. Der Zementriese Lafarge-Holcim hat erhebliche Fehler in einem Werk in Syrien eingestanden. Das Unternehmen will auch am Bau einer Mauer an der Grenze zu Mexiko mitwirken. Der Zementkonzern Lafarge-Holcim hat am Donnerstag Stellung zu Vorwuerfen genommen, wonach Mitarbeiter im Jahr 2013 Vereinbarungen mit gewissen bewaffneten Gruppierungen und sanktionierten Parteien getroffen haetten, bis das Werk aufgrund der desolaten politischen Lage in Syrien schliesslich im September 2014 evakuiert wurde. (KEYSTONE/Walter Bieri) SCHWEIZ LAFARGEHOLCIM RUECKTRITT ERIC OLSEN

La crise qui couve depuis des semaines au sein de LafargeHolcim est proche de son dénouement. Le groupe a annoncé hier le départ de son patron exécutif Eric Olsen. «Il partira le 15 juillet 2017, deux ans après son entrée en fonction en tant que PDG et assumant la responsabilité de la mise en œuvre réussie de la fusion de Lafarge et Holcim», a détaillé le cimentier, dans un communiqué. À l’issue de l’enquête interne sur les soupçons de financement de Daech en Syrie, le cimentier a néanmoins conclu que «Eric Olsen n’était ni responsable ni pouvant être considéré comme informé des actes répréhen...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois