Réservé aux abonnés

Le pape François plaide la paix et l’unité en Centrafrique

Après le Kenya et l’Ouganda, l’étape la plus risquée a débuté hier.

29 nov. 2015, 23:36
/ Màj. le 30 nov. 2015 à 00:01
Pope Francis caresses a baby as he visits a refugee camp, in Bangui, Central African Republic, Sunday, Nov. 29, 2015. The Pope has landed in the capital of Central African Republic, his final stop in Africa and where he will seek to heal a country wracked by conflict between Muslims and Christians. (AP Photo/Andrew Medichini) Africa Pope Central African Republic

Le pape François a été accueilli triomphalement hier à Bangui. Il a demandé aux Centrafricains de résister à «la peur de l’autre», quelle que soit sa religion ou son ethnie, pour mettre fin aux violences intercommunautaires qui ont ensanglanté le pays depuis 2013.

Sur une partie des quatre kilomètres du trajet de l’aéroport au palais présidentiel, le pape est monté dans sa jeep blanche découverte. Une foule très jeune et très pauvre l’acclamait sur les talus, avec frénésie et joie, agitant parfois des branches d’arbre en signe de paix.

Sur le parcours le menant au centre-ville, des voitures bli...