Le Nobel de physique récompense la découverte du boson de Higgs

Le Prix Nobel de Physique a été attribué mardi au Belge François Englert et au Britannique Peter Higgs pour leurs travaux sur le boson de Higgs.
08 oct. 2013, 17:15
Le théoricien belge François Englert (à gauche) et le Britannique Peter Higgs (droite) ont reçu le prix Nobel de Physique pour avoir postuler l'existence du boson de Higgs, qui explique l'origine de la masse des particules.

Le prix Nobel de Physique 2013 récompense François Englert et Peter Higgs pour leurs travaux sur le boson de Higgs. Les deux chercheurs, qui ont indépendamment postulé en 1964 l'existence de la particule élémentaire, étaient favoris pour la récompense.

Les deux hommes âgés respectivement de 80 et 84 ans sont récompensés pour leurs travaux sur "la découverte théorique d'un mécanisme qui contribue à notre compréhension de l'origine de la masse des particules subatomiques, et qui a récemment été confirmée" , a annoncé le comité Nobel dans un communiqué.

Des expériences du CERN, dans le grand collisionneur de hadrons (LHC), ont tendu à confirmer l'existence de cette particule, censée avoir donné sa masse à la matière.

En juin, François Englert avait déclaré que les choses ne pouvaient être "aussi simples" que le modèle standard, et que la confirmation de l'existence du boson serait loin de répondre à toutes les questions sur l'univers.

Les deux lauréats du prix Nobel de Physique s'étaient déjà vu descerner le prix du Prince des Asturies pour leurs travaux sur la "particule de Dieu".

Interview de François Englert, physicien théoricien de l'Université libre de Bruxelles lors de la découverte de la particule trouvée au CERN

Peter Higgs espère que son Nobel popularisera la recherche fondamentale

Peter Higgs, co-lauréat du prix Nobel de physique 2013, s'est dit mardi "bouleversé" de recevoir la récompense. Il espère que sa distinction contribuera à la promotion de la recherche fondamentale.

"Je suis bouleversé de recevoir ce prix et remercie la Royal Swedish Academy" déclare un communiqué mis en ligne sur le site de l'université d'Edimbourg où travaille le chercheur.

Le physicien de 84 ans est connu pour être rétif au téléphone mobile et aux moyens de télécommunications modernes.

Il a formulé l'espoir que "cette reconnaissance de la science fondamentale" contribuera à sensibiliser davantage à l'intérêt des recherches participant à la compréhension de l'origine de la masse des particules subatomiques.

Interview de Peter Higgs, François Englert, Carl Hagen et Géerald Guralnik enregistrée au CERN lors de l'annonce des derniers résultats des expériences ATLAS et CMS sur la recherche du boson de Higgs. (en anglais, 8 minutes)

Réaction du CERN:  le CERN ravi de l'attribution du Nobel aux pères du boson de Higgs 

Le CERN est "enchanté" de l'attribution du Prix Nobel de physique 2013 à François Englert et Peter Higgs, les deux théoriciens visionnaires qui avaient prédit dans les années soixante l'existence du boson de Higgs. Le directeur général de l'organisation Rolf Heuer a fait part devant la presse de son immense satisfaction.

"Je suis très content de cette décision", a déclaré M.Heuer. Le fait que le CERN n'ait pas été associé aux deux physiciens pour le Nobel, alors que ses recherches ont permis en juillet 2012 de prouver expérimentalement l'existence du boson de Higgs, n'est pas de nature à entamer la joie du directeur général de l'organisation.

"Notre travail a été reconnu" à travers ce Prix Nobel, a souligné Joe Incandela, qui coordonne l'expérience CMS menée au CERN au coeur du grand collisionneur de hadrons (LHC), le plus puissant accélérateur de particules du monde. Le boson de Higgs a pu être détecté grâce à cette formidable et monstrueuse machine.

Ce Prix Nobel est également une reconnaissance pour les milliers d'ingénieurs, de scientifiques et de chercheurs qui ont conçu le LHC et participé à sa construction. Rolf Heuer espère que la récompense va conduire de nombreux jeunes à s'intéresser à la science. "Nous avons besoin d'eux dans le futur".

Preuve expérimentale

Pour le directeur général du CERN, il était essentiel de détecter le boson de Higgs avant de récompenser les physiciens qui avaient prédit l'existence de la particule sur le papier. "En science, il est très important qu'une théorie soit confirmée, que les preuves nécessaires soient apportées".

"Je pensais que la découverte prendrait plus de temps", a relevé M. Heuer. Il s'agit d'une "fantastique percée" pour la physique, qui permet d'expliquer pourquoi les particules élémentaires qui forment la matière ont une masse.

Les LHC est actuellement à l'arrêt pour cause de maintenance. Le collisionneur sera remis en marche l'an prochain. Les faisceaux de particules seront alors portés à des énergies encore inégalées. "Nous espérons de nouvelles découvertes", a noté M. Heuer. Les recherches porteront notamment sur la matière et l'énergie noires.