Réservé aux abonnés

Le groupe punk Pussy Riot à la peine

Le parquet requiert trois ans de prison contre les trois militantes féministes qui avaient manifesté dans une église orthodoxe contre le président Vladimir Poutine.

08 août 2012, 00:01
data_art_998681.jpg

Les yeux rivés à ses fiches, le procureur Alexander Nikiforov annonce son réquisitoire d'une voix presque étouffée. Face à lui, dans leur box en verre blindé, celles dont il ne croise jamais le regard, Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, Maria Aliokhina, 24 ans, et Ekaterina Samoutsevitch, 29 ans, les Pussy Riot, ces féministes punks qui ont cru faire de la Vierge Marie leur alliée en lui demandant: "Mère de Dieu, soit féministe. Mère de Dieu, chasse Poutine".

Après un bref rappel de l'article 213, alinéa 2 du Code pénal russe, qui définit le hooliganisme, le procureur, en uniforme bleu ciel de fo...