Réservé aux abonnés

Le grand-duché est miné par une affaire d'espionnage

Henri aurait eu des liens avec les services secrets britanniques.
06 août 2015, 15:15
data_art_1245401.jpg

Le Luxembourg est-il atteint par la fièvre de l'espionnite aiguë? Le grand-duc Henri du Luxembourg serait très proche des services secrets britanniques. C'est du moins ce que laisse entendre l'ancien chef de l'espionnage du duché, Marco Mille, lequel s'en est ouvert au premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, lors d'une conversation que l'hebdomadaire "Lëtzebuerger Land" vient de rendre publique.

Au cours de cet entretien, le patron du renseignement luxembourgeois affirme à l'actuel président de l'Eurogroupe: "Nous disposons de rapports crédibles qui nous disent que la Cour et q...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois