Réservé aux abonnés

Le feu aux poudres

Les forces de la rue bravent les interdictions.

27 janv. 2011, 05:01

Au lendemain d'une «journée de colère» sans précédent dans les grandes villes d'Egypte contre le régime du président Hosni Moubarak, les autorités égyptiennes se sont raidies hier en interdisant toute nouvelle manifestation. Sous ce couvert, elles ont arrêté au moins 500 personnes.

«Aucun mouvement provocateur ou rassemblement de protestation, ou quelque marche ou manifestation ne sera autorisée, (et les participants seront remis aux autorités judiciaires», a déclaré le Ministère de l'intérieur, cité par l'agence de presse égyptienne Mena.

Appels à la chute

Malgré cette interdiction, des milli...