Le directeur du métro de Moscou limogé

Le directeur du métro de Moscou a été limogé mardi après le déraillement du métro qui a coûté la vie à 22 personnes.

22 juil. 2014, 11:45
epa04316481 Russian fire fighters and rescuers stand in front of  the 'Slaviansky Boulevard' metro station, near where three carriages derailed underground, in Mocow, Russia, 15 Jul 2014. At least 10 people were killed and more than 100 injured in Moscow when a packed underground train derailed, authorities said. Georgy Golukhov, the head of Moscow's health department, said 106 people were hospitalized and more than half of them were in critical condition, Russian news agencies reported. The accident happened when the train suddenly braked in a tunnel during the morning rush hour. Investigators said the reason was a wrong signal.  EPA/YURI KOCHETKOV

Le maire de Moscou Sergueï Sobianine a annoncé mardi le renvoi du directeur du métro après le déraillement d'une de ses rames la semaine dernière. Avec 22 morts, il s'agit de l'accident le plus grave jamais survenu dans le métro de la capitale russe.

"Le directeur du métropolitain Ivan Bessedine a été démis de ses fonctions", a déclaré M. Sobianine, cité par les agences russes. Il sera remplacé par Dmitri Pegov, jusque-là directeur du service des trains à grande vitesse chez RZD, la compagnie des chemins de fer russe.

Regagner la confiance

Sergueï Sobianine avait promis de trouver les coupables de cette tragédie attribuée par les autorités à un problème d'aiguillage. Selon M. Sobianine, Dmitri Pegov aura la tâche de "regagner la confiance des Moscovites dans le fonctionnement du métro, (...) et de prouver que le métro de Moscou est encore le plus sûr au monde".

"Ce qui s'est passé sur la ligne Arbatsko-Pokrovskaïa est une tragédie qui a effacé l'énorme travail qui a été accompli par le métro de Moscou ces dernières années", a poursuivi M. Sobianine.

Le nouveau chef du métro a pour sa part indiqué qu'il vérifierait personnellement toutes les stations. "Maintenant, la priorité est de vérifier les infrastructures et les procédés techniques qui sont actuellement utilisés. Avec le personnel du métro, il faudra inspecter toutes les stations, tous les tunnels", a-t-il lancé.

Quatre suspects arrêtés

Les enquêteurs avaient interpellé le lendemain de la tragédie deux employés du métro, soupçonnés de négligence. Deux autres suspects ont également été arrêtés lundi.

Ouvert en 1935 sous Staline, le métro de Moscou, dont de nombreuses stations sont des joyaux architecturaux, revendique aujourd'hui l'un des flux de passagers les plus élevés au monde, avec 9 millions de personnes transportées quotidiennement.