Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le Danemark victime du Brexit

Le pays va perdre un allié et son quatrième marché d’exportation.

11 avr. 2017, 23:46
/ Màj. le 12 avr. 2017 à 00:01
Danish Prime Minister Lars Loekke Rasmussen speaks during a news conference to present his minority government in Copenhagen, Sunday, June 28, 2015. Rasmussen presented his new government, whose survival relies on the populist, anti-immigrant Danish People's Party, which came second in the June 18 elections, and two other parties. (Sanne Vils Axelsen/Polfoto via AP)  DENMARK OUT DAENEMARK WAHLEN PARLAMENT

«Infiniment triste. Mais la réalité est là», constatait le premier ministre libéral danois Lars Loekke Rasmussen en réunissant la semaine dernière ses ministres clés et les organisations patronales et syndicales pour discuter des conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l’UE. Le royaume scandinave se voit séparé à contrecœur d’«un très bon ami» entré avec lui, main dans la main, dans la Communauté européenne en 1973. Les deux pays partagent et défendent leurs points de vue au sein de l’UE. Ils sont en dehors de la zone euro et en faveur de la limitation des prestations sociales pour les migrants intra-européens, afin de combattre le «tourisme social».

La Grande-Bretagne n’est pas seulement une alliée de poids. C’est surtout un grand marché pour les exportations danoises: 40,5 milliards de couronnes (5,43 milliards d’euros) en 2016 réalisés par quelque 2400 entreprises et 53 000 emplois, notamment dans l’agriculture et...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias