Réservé aux abonnés

Le conflit risque de s’enliser

Face aux gilets jaunes l’exécutif éprouve toujours le plus grand mal à trouver la bonne allonge.
07 janv. 2019, 00:01
epa07264058 Protesters build a barricade half set on fire as clashes erupt between protesters and the French riot police during a 'Yellow Vests' protest in Paris, France, 05 January 2019. The so-called 'gilets jaunes' (yellow vests) is a grassroots protest movement with supporters from a wide span of the political spectrum, that originally started with protest across the nation in late 2018 against high fuel prices. The movement in the meantime also protests the French government's tax reforms, the increasing costs of living and some even call for the resignation of French President Emmanuel Macron.  EPA/IAN LANGSDON FRANCE POLITICS YELLOW VESTS PROTEST

Mobilisation en demi-teinte, ce week- end, pour le «huitième acte» des gilets jaunes. Certes, on était bien loin des pics à près de 300 000 personnes décomptées lors de la première grande manifestation, le 17 novembre dernier. Ils étaient cependant 50 000 à s’être mobilisés ce samedi, contre seulement 32 000 le week-end précédent, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Ce week-end a surtout été le théâtre de nouvelles violences, en particulier à Paris, où des affrontements avec la police ont fait plusieurs blessés. Des voitures et des scooters...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois