Réservé aux abonnés

Le chauffeur d’Aung San Suu Kyi en route pour la présidence

La Dame de Rangoon entend placer un de ses plus fidèles compagnons à la tête de l’Etat. Avec, en arrière-plan, des relations fragiles avec l’armée.

10 mars 2016, 23:34
/ Màj. le 11 mars 2016 à 00:01
epa05203888 A picture made available on 10 March 2016 shows Htin Kyaw (R) and Myanmar democracy leader Aung San Suu Kyi (L) visit ShweMawDaw pagoda in Bago, Myanmar, 14 August 2011. Myanmar's National League for Democracy party put forward its nominations for president on 10 March 2016, four months after a landslide election victory, and confirming that its leader Aung San Suu Kyi will not hold the post. A close advisor to Suu Kyi, Htin Kyaw, is the NLD's nominee from the lower house (Pyithu Hluttaw), making him a favorite to become president in a vote expected next week. He is the son of a prominent poet, as well as being Suu Kyi's former classmate and chauffeur, and had been widely tipped as a candidate for the top post  EPA/NYEIN CHAN NAING MYANMAR PRESIDENT NOMINATION

La Dame de Rangoon et son chauffeur: ainsi se dessine l’avenir de la Birmanie. Empêchée de se présenter en personne à la magistrature suprême, malgré sa victoire éclatante aux législatives, fin 2015, l’opposante Aung San Suu Kyi a désigné l’un de ses proches pour occuper le poste de président à sa place. Candidat de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti de la Lady, Htin Kyaw, fidèle parmi les fidèles, est assuré d’être élu à la tête de la Birmanie par le Parlement. Et Aung San Suu Kyi gouvernera le pays par son intermédiaire. Cependant, cet arrangement en dit long sur ses relat...