Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

L’armée macédonienne patrouille aux portes de l’Europe

Après la fermeture de la route des Balkans, quelque 43 000 migrants tentent de passer en force aux frontières.

18 mars 2016, 00:15
epa05214806 A migrant sits by a fire at the border between Greece and the Former Yugoslav Republic of Macedonia (FYROM) near Idomeni, Northern Greece, 15 March 2016. Greek Prime Minister Alxis Tsipras on 15 March called on refugees to allow the Athens government to move them from the Idomeni camp to other reception centers, stressing that the borders are closed and will not be reopened in the near future. Greece has registered more than 44,000 migrants that are currently trapped due to entry restrictions already imposed by Macedonia in recent months, by denying entry to all those who are considered economic migrants, prohibiting the passage of Afghans, and finally denying entry to all Syrians and Iraqis who are not from combat areas.  EPA/NAKE BATEV GREECE FYROM REFUGEE MIGRATION CRISIS

Des soldats macédoniens quadrillent la zone frontalière par une pluie torrentielle. Ils recherchent des migrants qui, bloqués en Grèce depuis la fermeture de la route des Balkans, cherchent désespérément à pénétrer en Macédoine et à poursuivre leur route vers l’Europe occidentale.

Des véhicules blindés de l’armée avancent péniblement par des chemins boueux dans cette zone située à proximité de Gevgelija, au sud-est de la Macédoine. Les soldats aperçoivent, de l’autre côté de la frontière, une multitude de tentes, logis de fortune des migrants coincés aux portes de l’Europe. «C’est dur pour nous...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Votre publicité ici avec IMPACT_medias