Réservé aux abonnés

L’ancien aéroport d’Athènes transformé en parc de loisirs?

Le projet de Spiros Latsis, estimé à huit milliards d’euros, pourrait créer au moins 10 000 emplois, mais devrait rencontrer de nombreux obstacles.
26 sept. 2016, 21:32
/ Màj. le 27 sept. 2016 à 00:01
An Afghan man chats with his wife as they are surrounded by their children at the west terminal of an abandoned old airport which is used as a shelter for thousands of migrants, in southern Athens, Monday, July 11, 2016. Over 57,000 migrants and refugees remain stranded in Greece following European border closures. (AP Photo/Petros Giannakouris) Greece Migrants

Le compte à rebours a commencé. Le Parlement grec a jusqu’à jeudi pour adopter une série de mesures de rigueur en vue d’obtenir le déblocage d’une sous-tranche de 2,8 milliards d’euros. Treize projets de loi, exigés par les créanciers du pays, ont été déposés vendredi et comprennent notamment le choix du conseil de surveillance du nouveau fonds de privatisation, la réorganisation du marché de l’électricité et la gestion des prêts bancaires non performants.

Le gouvernement estime ainsi pouvoir présenter un bilan concluant lors de l’Euro Working Group, le groupe de travail de l’Eurogrou...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois