Réservé aux abonnés

La ville martyre d’Alep toujours privée d’aide humanitaire

16 sept. 2016, 23:44
/ Màj. le 17 sept. 2016 à 00:01
In this Thursday, Feb. 11, 2016 photo, children walk down a street in Aleppo, Syria. The fighting around Syria's largest city of Aleppo has brought government forces closer to the Turkish border than at any point in recent years, routing rebels from key areas and creating a humanitarian disaster as tens of thousands of people flee. (Alexander Kots/Komsomolskaya Pravda via AP) Mideast Syria

Une vingtaine de camions remplis de nourriture et de médicaments pour les habitants assiégés d’Alep, dans le nord de la Syrie, sont restés bloqués, hier, à la frontière turque. En l’absence de garanties de sécurité, le convoi est demeuré dans une zone tampon entre la Turquie et la Syrie. «Le défi auquel nous continuons de faire face – et c’est une triste réalité – est de s’assurer que toutes les parties au conflit et ceux qui ont de l’influence sur elles se mettent d’accord», a déclaré David Swanson, porte-parole d’Ocha, l’agence de l’ONU en charge des affaires humanitaires.

Pour accéder aux 25...