La vidéo de l'aigle s'emparant d'un enfant est un canular

La vidéo, visionnée plus d'un million de fois en quelques heures mercredi, montrant un aigle s'emparant d'un enfant est en fait un "fake". Des étudiants en animation 3D et design numérique ont avoué avoir réalisé cette vidéo dans le cadre de leurs cours. Explications.
06 août 2015, 15:23
Les internautes doutent de la vérité de cette vidéo.

Une vidéo YouTube sensationnelle montrant un aigle s'emparant d'un jeune enfant dans un parc de Montréal avant de le lâcher, a affolé les réseaux sociaux mercredi. Ses auteurs, quatre étudiants en design numérique, ont ensuite confirmé qu'il s'agissait d'une blague.

La vidéo montre le rapace, un oiseau de deux mètres d'envergure, volant en cercles au-dessus du parc. Puis tout à coup, on le voit piquer sur un jeune enfant, l'attraper par sa combinaison et l'enlever sur quelques mètres, avant de le relâcher dans l'herbe.

On entend l'homme qui filme jurer, puis se précipiter pour réconforter l'enfant, qui pleure mais ne semble pas avoir été blessé. Fin de la séquence. L'effet a été immédiat: en quelques heures le document a été vu plus d'un million de fois, 1'200'000, selon ses auteurs.

La notice qui accompagne la vidéo précise que la scène se passe au parc du Mont-Royal à Montréal et que le rapace est un aigle royal.

Avant que la blague numérique soit révélée au grand jour, ces deux points ont été confirmés à l'AFP par un biologiste, Claude Drolet, qui travaille dans ce parc comme responsable des services de conservation pour un organisme à but non lucratif, Les Amis de la Montagne.

Détails troublants

Mais la vidéo, tournée probablement en novembre, était qualifiée de "mise en scène" par le biologiste. "Il est peu réaliste que la personne dont l'enfant se fait attaquer n'entre pas à la Maison Smith pour demander de l'aide et informer les gens".

Très rapidement, des observateurs aguerris du net ont pointé des détails troublants pour en conclure que la vidéo est un faux.

Une image arrêtée du rapace dans sa phase d'approche montre qu'une de ses ailes disparaît sur plusieurs plans, l'ombre du rapace n'est pas toujours présente au sol et le corps du bébé a un comportement surprenant quand il est relâché par l'oiseau, comme s'il flottait un instant en l'air.

Animation 3D

S'il restait encore quelque suspense, il a été levé mercredi après-midi par un communiqué du Centre national d'animation et de design (NAD) qui offre des formations en animation 3D et effets visuels, design et arts numériques.

La vidéo en question, indique-t-il, a été produite par Normand Archambault, Loïc Mireault, Antoine Seigle et Félix Marquis-Poulin, étudiants au Centre NAD, dans le cadre du cours "Atelier de simulation de production" du baccalauréat en animation 3D et design numérique.

"L'enfant et l'aigle ont été créés en animation 3D par les étudiants puis intégrés dans un tournage réel", précise-t-il.