Réservé aux abonnés

La vague Macron pourrait s’amplifier

Les craintes d’hégémonie de la République en marche se multiplient. L’abstention risque d’être encore plus forte qu’au premier tour.

16 juin 2017, 23:34
/ Màj. le 17 juin 2017 à 00:01
French President Emmanuel Macron gestures during a joint press conference with Dutch Prime Minister Mark Rutte after their meeting at the Elysee Palace in Paris, France, Friday, June 16, 2017. French president Emmanuel Macron is holding a series of meetings with European leaders in Paris, as Brexit negotiations are due to start next week. (AP Photo/Francois Mori) France Netherlands

Décidément, rien ne semble pouvoir arrêter l’ouragan Macron. Comme prévu, la République en marche (LREM) et ses alliés du Modem devraient obtenir une large majorité à l’Assemblée nationale, à l’issue du second tour ce dimanche.

D’ultimes enquêtes anticipent même une amplification de la vague attendue, bien au-delà des 400 sièges. Selon un sondage OpinionWay publié jeudi dans «Les Echos», LREM et le Modem obtiendraient entre 440 et 470 sièges (sur un total de 577), bien loin devant les Républicains (70 à 90). Les autres mouvements seraient relégués au statut de faire-valoir, que ce soit le Parti...