La Turquie déploie des troupes supplémentaire sur sa frontière avec la Syrie

En cas d'une éventuelle attaque contre Damas, un convoi de vingt véhicules constitué notamment de blindés, a été déployé en Turquie, le long de la frontière syrienne.

05 sept. 2013, 10:56
La Turquie a déployé des troupes supplémentaires pour renforcer sa frontière avec la Syrie en cas d'une éventuelle intervention contre Damas, ont indiqué jeudi les médias turcs.

La Turquie a déployé des troupes supplémentaires pour renforcer sa frontière avec la Syrie en cas d'une éventuelle intervention contre Damas, ont indiqué jeudi les médias turcs. Selon l'agence Dogan, un convoi de 20 véhicules constitué notamment de blindés a été déployé à la hauteur de la localité de Yayladagi (sud).

L'agence officielle Anatolie ajoute que les troupes massées depuis le début du conflit syrien, en 2011, dans des zones sensibles de la frontière commune (900 km), notamment à Gaziantep (sud), ont été renforcées. Contacté par l'AFP, l'état-major turc des armées s'est refusé à tout commentaire.

Depuis le début de 2012, la Turquie a déjà sensiblement renforcé ses unités à la frontière syrienne avec des chars et des batteries d'artillerie. Des missiles Patriot de l'Otan ont également été déployés dans plusieurs villes du sud anatolien.

La Turquie, pays de l'Otan, qui a rompu avec son ex-allié syrien, abrite plus de 500'000 réfugiés syriens sur son sol. Elle soutient une intervention multilatérale contre ce pays après les attaques chimiques du 21 août dernier, près de Damas, pour lesquelles elle accuse le régime du président Bechar Al-Assad.

Mardi, avant de quitter Ankara pour Saint-Pétersbourg pour participer à un sommet du G20, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a réitéré que son pays soutiendrait toute coalition contre le régime syrien.