Réservé aux abonnés

La tentation centriste d'Angela Merkel

04 déc. 2012, 00:01
data_art_1249216.jpg

La chancelière, qui doit être réélue aujourd'hui à la tête de la CDU, s'oppose aux tenants d'une droite décomplexée. Elle a aussi ouvert son parti à une "immigration positive".

La "droitisation" n'est pas en vogue chez les conservateurs allemands. Cela fait douze ans qu'Angela Merkel désarme la vieille garde des tenants de la droite décomplexée au sein de son parti, pour porter les batailles électorales vers le centre en modernisant la CDU. Sa stratégie a été payante. Les 1001 délégués de la CDU, réunis en congrès à Hanovre, rééliront aujourd'hui la chancelière à leur tête pour la septième foi...