Réservé aux abonnés

La tension monte entre Paris et Ankara

Après l'adoption par le Sénat français de la loi sur le génocide arménien, le premier ministre turc brandit la menace de mesures de rétorsion contre la France.

25 janv. 2012, 00:01
data_art_625933

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé hier le vote par le parlement français d'une loi " raciste et discriminatoire ". La veille, le Sénat français avait adopté un texte qui pénalise la négation des génocides, notamment celui des Arméniens par les Turcs en 1915.

Le Sénat français, à majorité de gauche, a adopté lundi soir le projet de loi sur les génocides, déjà voté en décembre par l'Assemblée nationale à majorité de droite. Il appartient maintenant au président Nicolas Sarkozy de ratifier ce texte.

Le chef du gouvernement turc a dit espérer que la France, alliée d'Ankar...