La Suisse souhaite que le CERN obtienne un mandat d'observateur à l'ONU

Au siège des Nations unies à New York, la Suisse a souhaité que le CERN (Centre européen de recherche nucléaire) obtienne un statut d'observateur lors de débats de l'ONU.

17 oct. 2012, 06:46
La Suisse a demandé que le CERN (ici son directeur Rolf Heuer) soit observateur lors des débats de l'ONU.

Le CERN doit pouvoir assister à l'avenir aux débats de l'ONU en tant qu'organisation internationale. Un projet de résolution dans ce sens a été présenté mardi par la Suisse au siège principal des Nations unies à New York.

L'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) doit obtenir le statut d'observateur auprès de l'ONU. Selon la charte des Nations unies, les organisations intergouvernementales dont les activités concernent des domaines intéressant également l'ONU, peuvent en effet solliciter un tel statut.

Or le CERN répond à cette définition, souligne la Suisse dans sa demande. Créé, dirigé et financé par des Etats, le CERN est en outre ouvert à tous les pays du monde depuis juin 2010, en dépit du terme "européenne".

Cette institution majeure de recherche sur la physique des particules "contribue depuis près de 60 ans de manière entièrement pacifique au développement de la science qu'elle promeut comme un élément moteur pour le progrès de la société et le dialogue entre les cultures", ajoute le texte de la demande.