Réservé aux abonnés

La Suisse ouverte au dialogue

22 avr. 2013, 00:01

La Suisse est prête à discuter de l'échange automatique d'informations en matière d'évasion fiscale, estime Eveline Widmer-Schlumpf. La conseillère fédérale a surtout plaidé pour une réglementation globale, lors de l'assemblée de printemps du FMI et de la Banque mondiale à Washington.

Les critiques contre la Suisse en matière d'évasion fiscale ont été réitérées samedi lors de l'assemblée de printemps des deux institutions et la veille lors de la réunion du G20 dans la capitale américaine. Elles ont aussi été confortées par un rapport de l'OCDE montrant que 14 pays, dont la Suisse, doivent enc...