Réservé aux abonnés

La rue salue le départ de Serge Sarkissian

Le premier ministre, qui avait tenté de s’accrocher au pouvoir après ses deux mandats présidentiels, a démissionné hier.

24 avr. 2018, 00:01
A man waves an Armenian national flag celebrating Armenian Prime Minister's Serzh Sargsyan's resignation in Republic Square in Yerevan, Armenia, Monday, April 23, 2018. Armenian Prime Minister Serzh Sargsyan resigned unexpectedly on Monday to quell massive anti-government protests over what critics feared was his effort to seize power for life.  (Hrant Khactaryan/PAN Photo via AP) Armenia Protest

L’Arménie a basculé, hier, dans l’euphorie la plus totale. Les rues d’Erevan, d’habitude si calmes, voire austères, se sont embrasées dans l’après-midi, à l’annonce de la démission du premier ministre honni, Serge Sarkissian, qui avait tenté de s’accrocher au pouvoir par un tour de passe-passe constitutionnel avant de finalement renoncer.

Concerts de klaxons, danses caucasiennes improvisées sur le toit des voitures, bouteilles de vin champagnisé sabré dans les rues... «Sarkissian et toute la clique des députés ont cru qu’ils pouvaient se foutre de nous éternellement. Eh bien non!», rugit de joi...