Réservé aux abonnés

La répression s’emballe sérieusement en Turquie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan éloigne son pays de l’Europe et le rapproche du monde arabo-musulman. Tout en limogeant à tour de bras.

01 nov. 2016, 23:43
/ Màj. le 02 nov. 2016 à 00:01
epa05611061 A Turkish man reads Cumhuriyet in front the newspapers headquarter in Istanbul, Turkey 31 October 2016. Turkish police detained the editor-in-chief Murat Sabuncu, columnist Hikmet Cetinkaya of the opposition newspaper Cumhuriyet in Istanbul and 13 arrest warrants have been issued for journalists and executives during an police operation.  EPA/SEDAT SUNA TURKEY CUMHURIYET POLICE OPERATION

«Erdogan remet les pendules à l’heure. Au sens propre, comme au sens figuré», ironise, amer, un journaliste turc qui préfère taire son nom. Ce lundi, alors que les montres européennes avaient reculé d’une heure, la Turquie a maintenu pour la première fois ses aiguilles à l’heure d’été. Une illustration de plus, peste le reporter, «d’un président qui n’en finit pas d’éloigner la Turquie de l’Europe pour se rapprocher des pays du monde arabo-musulman, y compris dans sa façon de porter atteinte aux droits de l’homme».

En ce début de semaine, le réveil a été particulièrement brutal à l’issue d’un w...