Réservé aux abonnés

La puce est géante

Tessa Worley fait honneur à son statut de favorite et s’offre le titre en géant devant Shiffrin et Goggia.

16 févr. 2017, 23:27
/ Màj. le 17 févr. 2017 à 00:01
Gold medalist Tessa Worley of France reacts during the flower ceremony of the women‿s Giant Slalom at the 2017 FIS Alpine Skiing World Championships in St. Moritz, Switzerland, Thursday, February 16, 2017. (KEYSTONE/Gian Ehrenzeller) SWITZERLAND ALPINE SKIING WORLDS WOMEN GIANT SLALOM

Comme Beat Feuz en descente, Tessa Worley avait annoncé la couleur. Si elle effectuait le voyage à Saint-Moritz, ce n’était ni pour la beauté de ses paysages ni pour les bienfaits de son air pur. Non, si elle entreprenait le déplacement dans les Grisons, c’était pour ramener le titre mondial de slalom géant. Tessa Worley est une femme de parole. Hier, sous le soleil quasi printanier de l’Engadine, la Française de 27 ans a fait honneur à son statut de favorite, à ses trois victoires et trois deuxièmes places en sept slaloms géants depuis le début de l’hiver. Irrésistible en première manche, ell...